Le petit prince chez l’ingénieur en nucléaire

12. Juni 2011

Eine kleine Hommage an die Vorstellungskraft von Antoine de Saint-Exupéry, eine kleine Geschichte, die der Kleine Prinz hätte erleben können, wenn der betreffende Planet sich nicht zuvor selbst zerstört hätte // Voici une histoire qui aurait pu avoir lieu si la planète en question ne s’était pas autodétruite bien avant le passage du petit prince. Le voyage du petit prince resta donc limité à sept planètes.

La huitième planète était habitée par un ingénieur en nucléaire. À l’arrivée du petit prince, il souleva à peine les yeux des ses instruments.
- Moi, je suis ingénieur en nucléaire. Je travaille pour éviter la fusion du coeur d’un réacteur nucléaire.
- C’est une belle image, dit le petit prince, deux coeurs qui fusionnent pour devenir un seul.
- Ah non, il s’agit d’un seul coeur qui fond tout seul.
- C’est bien plus triste. Combien de temps un coeur met-il à fondre?, demanda le petit prince.
- Moi, je ne connais que des coeurs d’un réacteur nucléaire.
- Combien de temps un coeur d’un réacteur nucléaire met il à fondre?
- Ça, personne ne le sait, répondit l’ingénieur. Si l’on savait, on aurait probablement arrêté de produire du nucléaire depuis bien longtemps.
- Pourquoi?
- Parce que c’est très dangereux le nucléaire. Si je suis ici, c’est pour protéger ma planète des dangers qu’il n’aurait jamais eu sans mes prédécesseurs.
- Alors vous produites une chose dangereuse pour contrôler les risques que vous ne connaissez pas?
- Ce n’est pas exact, je connais le risque, il est de 10^-15 pour une petite fusion, de 10^-18 pour une grande fusion et de 10^-20 pour la mort totale
- Et ce savoir de chiffres vous fait-il vivre plus calmement?, dit le petit prince et pensait à préparer son départ de cette planète affreuse.
- Tu ne peux pas comprendre, tu n’es pas ingénieur. Les ingénieurs sont là pour calculer des taux de risque.
- Votre planète me fait peur, ce n’est pas ici que j’oserai penser à mon futur et celui de ma plante.
- Le futur est toujours plein de risques, si tu veux, je peux les calculer pour toi.
- Chez moi, il y a une rose que j’ai plantée moi-même. Il y a trois volcans dont un qui est inactif.
- Le risque d’une éruption d’un volcan supposé inactif est de 10^-8, répondit l’ingénieur immédiatement.
- Et c’est beaucoup, ça?, demanda le petit prince, stupéfait.
- Ce n’est pas à moi de décider. Moi, je calcule les risques, je ne les mesure pas.
Le petit prince s’inquiéta un peu pour sa fleur qu’il avait plantée éventuellement trop près du volcan supposé éteint. “Les grandes personnes peuvent être très dangereuses pour elles-mêmes”, se disait-il en s’éloignant.

Tags: ,

Comments are closed.

Neue Fotos

Beliebt